La déception de la pellicule argentique

L’argentique, je m’y remets doucement au travers des appareils de Lomography.

J’avais déjà testé la Sardina il y a plusieurs mois (retrouvez les photos juste ici) et mon Diana m’attendait encore bien sagement dans sa boite.

Alors pour les vacances, je suis partie dans l’idée de refaire des pellicules : une noir&blanc pour New York avec La Sardina et une couleur pour le Diana.

J’ai shooté tout septembre avec ce frisson d’attente pour découvrir enfin mon butin. Je traine un peu avant de les envoyer au développement mais ça y est, le mail du labo est dans la boite mail.

J’ai l’impression de découvrir le Graal et là quel butin !!!

6 photos sur 2 pellicules. Enfin, pour être plus précise 6 photos pour mon Diana et nada de chez nada pour la Sardina.

La déception de la pellicule argentique vient de me frapper de pleins fouets.

Autant pour celle du Diana, bon c’était mon 1er essai. Ok, j’ai merdé.

Mais la Sardina, pourquoi mais pourquoi, mes photos que je pensais si sublime, je m’imaginais avec des clichés mémorables. Et le noir & blanc pour shooté une ville, ça donne tout de suite un coté intemporel. Bah la, c’est tellement intemporel que j’ai 0 photos.

Allez, pour le fun, je vous mets mon super (ironie) butin :

Des bisous

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s